Le Stade Montois s’incline face au dernier de sa poule

Privés de compétition officielle depuis le 17 février (nul à domicile 1-1 face à Fréjus), les Montois comptaient bien, avec la réception de la lanterne rouge, Tarbes PF, gravir une marche supplémentaire en vue du maintien. A l’inverse, les Tarbais sans temps mort depuis la même date avec deux nuls (2-2) acquis à domicile face au leader Colomiers et à l’avant-dernier, l’ES Paulhan Pézenas, abordaient cette rencontre bien décidés à prolonger cette courte invincibilité, n’ayant plus rien à perdre, seul espoir d’un éventuel maintien. Retour sur cette rencontre perdue 2 à 0 par nos joueurs landais.     

Après un coup d’envoi fictif donné par Nathalie Cazenave, Responsable de l’Agence Matmut de Mont de Marsan, partenaire du match, la rencontre débutait avec une farouche détermination des visiteurs à prendre le jeu à leur compte.

Le duo Seraf-Dos Santos se mettait à l’unisson pour animer les offensives Tarbaises :

  • 2: Seraf adressait du flanc gauche une transversale pour Vedère côté droit mais le centre de ce dernier ne trouvait pas preneur.
  • 8: Balle en profondeur de Dos Santos pour Fellrath lancé dans l’axe mais devancé dans la surface par Jacques, le goal Stadiste.

Entre-temps, Zampieri (5e) titularisé latéral gauche était remonté le long de la ligne de touche sur près de 50m avant de bénéficier d’une touche à hauteur de la surface. 

Au fil de la rencontre, on découvrait des locaux crispés et maladroits aussi bien dans le jeu collectif qu’individuel, donnant l’impression que c’était Tarbes PF qui recevait à l’Argenté. Seule, une tentative de Brethous (12e), qui « repiquait» au centre de son aile droite, inquiétait d’un tir du gauche à ras de terre Navaux, le capitaine et « portier » adverse, en l’obligeant à se coucher.

Cette impression allait être confirmer au 1/4 h de jeu avec l’ouverture du score par le « tourbillonnant » Seraf, seul au milieu de 4 défenseurs à l’entrée dans la surface, qui allait jusqu’à l’angle des 6m avant de décocher une frappe croisée qui trompait Jacques, à mi-hauteur (15e).

Stade Montois 0 Tarbes PF 1

Timides réactions de la part des Montois avec ce raid de Gasparotto (17e) depuis le rond central conclu d’un tir de gauche bien négocié par Navaux. Dafniet à son tour, d’une frappe lointaine (22e) se terminait de la même façon.

Tarbes PF ne lâchait rien et reprenait le jeu à son compte avant la 1/2h de jeu :

  • 26: El Bekri servait idéalement dans l’axe Fellrath qui, d’un tir croisé, obligeait Jacques à se coucher.
  • 31: grosse occasion pour le « break » Tarbais avec Fellrath entrant dans les 6m qui concluait d’un tir croisé qui « tutoyait » le poteau gauche avant de sortir.

La réplique Stadiste allait être l’occasion pour les locaux de se procurer la véritable 1er occasion d’égaliser :

  • 32: Brethous de l’aile droite, centrait en retrait pour une reprise instantanée de Clavé mais le ballon était repoussé par Ben Aïcha. 

 Mi-temps : Stade Montois 0 Tarbes PF 1

Au retour des vestiaires, les « jaune et noir » sermonnés par leur coach Stéphane Mottin, repartaient avec de meilleures intentions avec notamment une occasion de Brethous face à Navaux (47e), puis sur coup franc d’Elissalt (51e) sans conséquence.

A l’heure de jeu, le Stade Montois retombait dans ses travers au profit des visiteurs qui ne lâchaient toujours rien :

  • 62: Dos Santos voyait son tir à bout portant repoussé efficacement par les poings de Jacques
  • 66: Fellrath dans une situation similaire échouait face à Jacques, repoussant une nouvelle fois le « break »

Celui-ci allait intervenir à la suite du « coaching » de Roberto Branco et l’entrée en jeu de Gbessi (64e).

Profitant du relâchement de marquage Montois, Gbessi s’échappait depuis la ligne médiane avant de déclencher un tir « canon » des 25m qui trouvait la lucarne droite du but Stadiste (68e).

Stade Montois 0 Tarbes PF 2

L’entrée en jeu, à 20mn de la fin, de Bodet et du « revenant » Vignolles pour les locaux, avait le mérite de relancer un onze landais «assommé».

Vignolles, tout comme Barbe et Zampierri jusqu’à sa sortie, continuait à prêter main forte dans les offensives sur leur aile respective sans cependant trouver preneur à la conclusion.

Moenza, après une reprise de volée sur transversale d’Elissalt dans les bras du gardien (71e), échouait à nouveau sur Navaux (83e).

L’occasion de sauver l’honneur était l’oeuvre du « captain » Elissalt sur coup franc (86e) :

Sa frappe enroulée du gauche des 25m trouvait une nouvelle Navaux à la parade.

Le Stade, un match en moins, a raté une belle occasion de s’éloigner de la zone dangereuse avec 3 rencontres délicates à venir d’ici fin Mars : 2 déplacements (Nice et Hyères)  entrecoupés de la réception de Martigues.

Viendra alors le derby de Nouvelle Aquitaine avec le déplacement au Stade Bordelais début Avril, .

Pour Tarbes PF, la solidité défensive (match sans but encaissé, le 1er depuis le 20 décembre) couplée à une attaque efficace (23 buts), lui permet de reprendre espoir  avant d’accueillir Hyères, samedi prochain.

Score final : Stade Montois 0 Tarbes PF 2

Retrouvez les images de cette rencontre sur notre Page Facebook.

Yvon Charondière

La fiche du Match

Mont de Marsan : Stade de l’Argenté
Pas d’averses durant le match mais terrain gras
300 spectateurs environ
Arbitrage de Mathieu Vernice assisté de Frédéric Gicqueau et d’Anthony Valdevit
Délégué : Jean Louis Catalaa
Score final : Stade Montois  0 Tarbes PF  2 (mi-temps 0-1)
Buts : Seraf (15e) et Gbessi (68e) pour Tarbes PF

Avertissements : Mariz (29e) au Stade Montois

Dos Santos (38e), Amorin (53e) et Merville (60e) au Tarbes PF

Stade Montois : Olivier Jacques, Clément Barbe,  Dan Zampieri (72e Damien Vignolles), Benjamin Lacrampe,Yannick Soubieille, Kévin Clavé (59e Brandon Moenza), Cyril Brethous, Jules Dafniet, Alexandre Mariz, Ludovic Gasparotto (72e Théo Bodet), Simon Elissalt (cap). Entraîneur : Stéphane Mottin

Tarbes Pyrénées Football : Thomas Navaux (cap), Jason Willock, Paul Bentayou, Sofiane El Bekri, Jordy Védère (46e Claudio-Anderson Merville), Mike Dos Santos, Yoann Fellrath (75e Arnaud Duchemin), Gianni Seraf, Papis Mendy, Ahmed Samy Ben Aïcha,   Alexandre Amorin (64e  Yannick Gbessi). Entraîneurs : Roberto Branco et Abdelkader Zahi

Par Kevin Morlighem

Articles les plus lus dans cette catégorie